Couple nyc

Nous avons l’oeil…

Pierre à 63 ans.

Il vient me voir régulièrement depuis l’an dernier. La 1ère fois était un peu singulière, il venait pour dire qu’il était en colère contre son médecin qui le suivait jusque là. "L’autre zozo", comme il dit, n’avait pas voulu lui renouveler son ordonnance sans le voir. Il est mal tombé, je lui dis d’emblée que  "le suivi d’une pathologie chronique nécessite une consultation régulière". Il faudra donc revenir régulièrement pour le renouvellement. Il comprend, il est d’accord.

J’ai donc vu Pierre régulièrement. Pas très souvent en fait parce qu’il n’a pas grand chose.

Lire la suite

20130929-105513.jpg

Constipation et autres histoires

Le SAMU bonjour. Que vous arrive t il madame?
Son bébé est tombé de ses bras, elle se disputait avec son mari. Ou il la battait. On ne saura pas. Le bébé est au sol, il pleure, on envoie une ambulance.
L’appel a duré 30 secondes.

Le SAMU bonjour. Que vous arrive t il madame?  Ne quittez pas je vous passe un médecin.
Je prends l’appel. Madeleine m’explique. Robert est constipé. Il n’est pas allé aux toilettes depuis huit jours. Je lui demande ses antécédents. "Le cœur". Ses médicaments. Elle ne sait pas. Elle est sourde, ça ne facilite pas la discussion. Peut elle chercher l’ordonnance et me passer Robert? Il marmonne. Non il n’a pas mal au ventre. Non il ne vomit pas. Oui il a quelques gaz "si on peut dire".
La liste des appels en attente s’allonge.

Lire la suite

plaque1

#PrivésDeMG – La course à l’échalote

Je suis maintenant installé depuis 3 ans.  A quelques jours près.

A l’époque j’ai passé ma thèse et paf. 10 jours après je "vissais ma plaque" comme on dit. Il faut dire que les conditions étaient idéales: je débutais alors un poste de chef de clinique universitaire de médecine générale à la faculté de MoyenneVille et je cherchais un cabinet où travailler à mi temps. Ce cabinet était composé de 4 médecins que je connaissais, que je remplaçais, que j’aimais bien. J’ai proposé à Dr Partageur de "partager" ses patients avec moi!  Il parlait à  demi mots de la retraite alors nous nous sommes entendu sur un joli contrat de collaboration libérale tout bien ficelé et avons partagé ainsi durant 3 ans son bureau, son matériel et… ses patients.

Lire la suite

photo-4

Manon et moi

Aujourd’hui, je relis les quelques billets de mon blog. Je ne suis pas très assidu. J’écris quand je veux, quand je peux, quand j’y pense, quand j’ai le temps… Quand je suis triste ? Non. Plutôt quand j’ai en tête une histoire triste, en fait. C’est sûrement pour cette raison d’ailleurs que je me suis lancé, à l’instar des autres médecins et soignants de la toile, à publier mes états d’âmes sur un blog. Ca doit servir à ça, un blog, à être un exutoire, un moyen de prendre du recul.

Une fois n’est pas coutume : hier, en rentrant du cabinet, alors que je roulais à (trop) vive allure sur les routes de campagne, j’ai repensé à Manon.

Lire la suite

anché

Je vais vous raconter une histoire bien triste

C’est une visite habituelle ; on pourrait dire de "routine", pour un "renouvellement de traitement". Je n’aime pas trop ce terme de renouvellement d’ailleurs, comme si c’était automatique… Je préfère donc dire une "visite de suivi". Bref, ce n’est pas le propos.

Je file donc chez Francette, 85 ans. Elle habite à l’autre bout du canton, en haut d’une côte qui a eu raison de moi l’an dernier alors qu’il neigeait : j’étais resté bloqué.

Aujourd’hui, il fait un froid sec et un grand soleil. La petite maison de Francette, à flanc de colline, est très agréable par ce temps. Je frappe et pousse la porte de la cuisine. Ça sent toujours bon ici. La confiture qui cuit, le pot au feu qui mijote, la compote qui caramélise…

"C’est pour mes médicaments, Docteur", me dit-elle en me serrant la main.

On échange quelques politesses, puis je l’interroge sur les éléments habituels, en particulier ces douleurs chroniques liées à une ostéoporose sévère et aux tassements de vertèbres. Et puis le moral : "Comment ça va le moral ?"

Lire la suite

Plage

Quand on a que l’amour…

Il y a quelques jours je suis allé à des obsèques. Le coeur lourd.

Une amie très chère a perdu sa maman. 56 ans. C’est bien trop tôt. C’est toujours trop tôt en fait. Alors nous sommes partis cet après-midi pluvieux, sur l’autoroute, toute notre petite bande d’amis. Du genre des amis de 10 ans, des amis qui ont connu eux aussi des joies et des peines, qui ont connu mes joies et mes peines. Nous nous devions donc d’être là pour notre amie.

Lire la suite

Boîte à meuh

"Mais tu vas la fermer oui?!"

Ce jour là tu es venue avec ta maman et ta petite soeur de 2 mois. Maman avait pris 2 rendez vous car vous toussez toutes les deux.

En sortant de la salle d’attente tu te mets sur la pointe des pieds pour me faire un bisou sur la joue. Tu souris. Tu passes devant moi, te glisses dans le bureau et sautes joyeusement sur une chaise. Ta maman te suis avec ta soeur dans les bras.

Je me tourne vers toi et je te demande pourquoi tu viens me voir. Tu te redresses fièrement et tu sors d’une traite : "ze viens pasque ze tousse et ma petite soeur elle tousse aussi alors bon maman elle a dit qu’il fallait venir paske ça pouvait pas durer, et même que quand ze tousse et ben…"

" Oui ça va ça va il a compris!"  …

Lire la suite

lunettes

Qu’est ce qu’elles ont mes lunettes ?

Il y a des jours comme aujourd’hui où ce n’est vraiment pas la joie… Oh rien de bien grave… un petit coup de blues passager. En fait ça fait un moment que ça dure. Plusieurs semaines. Mais aujourd’hui 13 janvier 2013 c’est le summum. Le pompon de la pomponnette !

Je m’explique : je suis quelqu’un de chanceux. J’ai un boulot, celui de généraliste, que j’adore et qui me passionne, j’ai une vie amoureuse qui m’apporte beaucoup de bonheur depuis un peu plus de onze ans, j’ai des amis formidables avec lesquels je partage des moments très chaleureux et très riches en débats, en contradictions, en passions, en émotions, toujours dans le respect des uns et des autres. J’ai la chance de pouvoir voyager. Bref, je suis libre et indépendant. Et puis j’ai des lunettes aussi. Voilà. C’est dit. J’AI DES LUNETTES!

Lire la suite

soleil

"Le jour où je renaîtrai en papillon"

"Allo Docteur, c’est l’infirmière de l’EPHAD… c’est pour vous dire que ca y est, Mme B est décédée.

- Ok merci, je passe d’ici une heure. Sa fille est là ?

- Non pas encore mais elle arrive.

- Merci à tout de suite."

Je raccroche… quelques instants le temps se met à flotter. Derrière la porte j’entends des enfants s’agiter en salle d’attente.

Lire la suite

Dromadaire

Privés de déserts

Il y a plusieurs semaines, tout un tas de copains  de la twittosphère ont publié des propositions pour lutter contre la désertification médicale et améliorer l’offre de soins primaires sur l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui un certain nombre d’entre eux ont été reçu au ministère de la santé pour discuter et présenter ces propositions.

Gageons que leur message ait été entendu, compris et qu’il sera pris en compte.

Voilà, c’est , , ici, et puis , ou encore ici (c’est d’ailleurs ici que c’est le plus sympa à lire ;-) ) et donc sur 19 autres blogs ou compte twitters !